Glaner dans la nature : l’ail des ours

Glaner dans la nature : l’ail des ours

Conseil de récolte et dangers de confusion (wikipédia : ail des ours)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Allium_ursinum

250px-Allium_ursinum8_ies 290px-Allium_ursinum2 250px-Allium_ursinum1

Avant floraison, l’ail des ours peut être confondu avec le muguet de mai ou le colchique d’automne, qui sont tous deux très toxiques (éventuellement mortels). La distinction peut facilement se faire grâce à l’odeur alliacée dégagée par les feuilles froissées de l’Ail des ours uniquement, ainsi que par la consistance des feuilles, coriaces chez le Muguet et encore plus chez le Colchique7. Autre risque de confusion : certaines variétés d’arum peuvent pousser mêlées à l’Ail des ours. L’arum est très toxique (éventuellement mortelle). Or les jeunes feuilles d’arum présentent une forme et une couleur identiques à celles des jeunes feuilles d’ail des ours, le risque de confusion est donc important. Les deux variétés se distinguent uniquement par le dessin des nervures, parallèles pour l’ail des ours et pennées pour l’arum (voir Nervure (feuille)). En outre les feuilles d’arum froissées ne dégagent pas d’odeur alliacée. En grandissant, la feuille d’arum prend une forme caractéristique permettant de la distinguer plus aisément de la feuille d’ail des ours.

Et pourquoi pas planter l’ail des ours ?

http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/planter-l-ail-des-ours

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.