Après-midi « Soins des fruitiers » reportée à 2018 :)

Salut à tous,

Finalement, la rencontre est reportée à l’année prochaine.

Profitez bien de ces longues soirées d’hiver, à bientôt, Cindy

Bonjour à tous,

Ce dimanche 17 décembre de 14h à 17h aura lieu une rencontre en action autour des soins à apporter aux fruitiers chez Andrée  (40 rue du Moulin à 7940 Brugelette).

Si ça vous intéresse d’y participer merci de vous manifester auprès d’Andrée au 0499/25.39.88 ou par mail andreevos@skynet.be car elle compte préparer une soupe et un petit casse-croute pour réchauffer les participants.

Zut, je ne pourrai pas être là et je vais manquer la délicieuse soupe d’Andrée ! Quel dommage !

J’en profite pour vous souhaiter à tous une belle fin d’année 2017 et une merveilleuse année 2018 !

Prenez bien soin de vous et de vos fruitiers !

Cindy

Voici plus bas les résultats des mails échangés en vue de la préparation de cette rencontre.

Conseils de Luc :
Suis pas spécialiste de la taille, mais je taille mes arbres comme je peux, j’ai quelques infos.
  •  OBSERVER au cours des années qui précèdent sur quelle partie de l’arbre ou arbuste viennent les fleurs et fruits et favoriser par la taille la multiplication de ces parties.
  • Favoriser la ramification en supprimant le bourgeon terminal et tailler plus ou moins long selon la vigueur de l’arbre .
  • le dernier bourgeon avant la taille doit être orienté vers le bas pour favoriser un « port » pendant ou horizontal

Pourquoi pas une petite formation suggérée par Francis :

La taille de fruitiers, je ne m’y connais pas trop; et je pense faire une petite formation ici:

http://www.apiculture-naturelle.be/formations/

C’est gratuit. C’est chez eux que j’ai construit ma petite ruche.

Conseils de Michèle :

La taille du murier est facile : on coupe à la souche tout ce qui a porté l’an passé (branches brunes. les grosses tiges font d’excellents tuteurs et le tout fait un bon broyat).  Quand la place est libre, on palisse les branches (vertes) qui ont poussé l’an passé et on nourrit gentiment de compost toute la zone et on paille.  Je fais ce travail en février, en même temps que les framboisiers.
Pour les cassissiers, il y a 2 écoles : ceux qui coupent les trop vieilles branches chaque année à la souche et  ceux qui rabattent les branches d’une partie et régénèrent tout le plant au bout de quelques années.
Pour les groseilliers à grappe, il y a aussi 2 écoles et la taille est différente des cassissiers.
Ce qui peut (doit ?) être fait en automne/hiver c’est nourrir et COUVRIR le sol si possible de broyat, compost non terminé, feuilles, (bref du carboné)
Les racines sont en surface, ces plantes se réveillent tôt et ont besoin d’un sol très humifère et frais

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.